Axalta is not resposible for content you are about to view

Standox worldwide

Réduire le menu Agrandir le menu
Show Language Brand Selector Show Searchbox Show Navigation
60 Jahre Standox

Manchester se trouvait sur la rivière Wupper en Allemagne

La ville allemande de Barmen en 1870.

La ville allemande de Barmen en 1870. Cette œuvre peinte par le paysagiste August von Wille montre à quel point Barmen, qui était à l’époque séparée de la ville de Wuppertal, était déjà industrialisée.

La ville allemande qui a vu naître la marque internationale Standox s’appelle Wuppertal. L’innovation représente une tradition de longue date à Wuppertal. Lorsque la ville a été créée en 1929 dans le cadre d’une fusion entre plusieurs municipalités auparavant indépendantes, toute la région avait déjà connu un développement fulgurant. Cela avait été le cas en particulier pour les villes avoisinantes d’Elberfeld et de Barmen, où la révolution industrielle avait démarré bien plus tôt que dans la proche région de la Ruhr, par exemple. Au cours de la seconde moitié du 19e siècle, ces deux villes, qui font désormais partie de Wuppertal, furent considérées comme des équivalents allemands de la ville de Manchester, le centre industriel de l’Angleterre.

Tout comme à Manchester, l’industrie du textile a rendu la région prospère. « Les produits Barmer » (principalement de la ficelle, des rubans et de la corde) étaient exportés à l’échelle mondiale. La mécanisation a permis d’accélérer encore plus cette évolution industrielle. En 1875, 420 machines à vapeur étaient déjà utilisées au sein de la vallée près de la rivière Wupper (Wuppertal en allemand, d’où le nom de la ville), bon nombre d’entre elles étant employées dans les usines de textile.

Le train suspendu, mis en service en 1901, est présenté ci-dessus sur une carte postale datant de 1914.

Le train suspendu, mis en service en 1901, est présenté ci-dessus sur une carte postale datant de 1914. Il représente encore aujourd’hui l’emblème de Wuppertal.

C’est ici que des entrepreneurs ingénieux ont inventé ce qu’ils appelaient le « fil de fer », un fil de coton résistant et adapté à un grand nombre d’applications, notamment sur les tissus de doublure, les lacets ou encore pour le fil à coudre. Les frères Vorwerk (dont l’entreprise est encore à ce jour réputée pour ses aspirateurs, ses appareils ménagers et ses tapis) ont créé un métier à rubans actionné par de la vapeur et sont devenus des pionniers en matière de tissage de tapis mécanique. L’essor de l’industrie du textile attira d’autres entreprises au sein de la région entre autres des fabricants d’outils et de machines ainsi que des sociétés de produits chimiques. Parmi elles se trouvait l’usine de vernis et de peintures d’Otto Louis Herberts, dont le petit-fils était le Dr Kurt Herberts. C’est le Dr Kurt Herberts lui-même qui, en tant que propriétaire de l’entreprise de produits chimiques Herberts, a finalement lancé la marque Standox sur le marché.

Wuppertal est également connue pour une toute autre innovation : le lancement en 1901 d’un moyen de transport local qui continue à ce jour de caractériser la ville. Il s’agit du train suspendu. Il traverse Wuppertal depuis plus de 100 ans, suspendu à une charpente en acier, et il est considéré comme un réel chef-d’œuvre technique. Pendant de nombreuses années, cet emblème de la ville a été revêtu des peintures Standox.

Avec plus de 340 000 habitants, Wuppertal est désormais l’une des plus grandes villes allemandes.

Avec plus de 340 000 habitants, Wuppertal est désormais l’une des plus grandes villes allemandes. Cette photo montre le quartier d’Elberfeld situé à Wuppertal.

Kurt Herberts et les propriétaires successifs de Standox sont restés fidèles à la ville de Wuppertal, qui représente le cœur de la marque. En 1995, une usine de fabrication de peintures hydrodiluables a ouvert ses portes, où des processus de production assistés par ordinateur ont établi de nouvelles normes. Aujourd’hui, Wuppertal abrite non seulement l’un des plus grands sites de production de peintures pour la réparation automobile mais également un centre de formation et de marketing très moderne, construit en 1998.

Et le succès ne s’arrête pas là : une nouvelle usine de fabrication de peintures hydrodiluables ultramoderne est en cours de construction à proximité de la chaîne de production existante. Il s’agit là d’un engagement clair d’Axalta Coating Systems envers le site de production de Wuppertal.