Axalta is not resposible for content you are about to view

Standox worldwide

Réduire le menu Agrandir le menu
Show Language Brand Selector Show Searchbox Show Navigation
60 Jahre Standox

1955 - Les débuts de la marque Standox

Dans les années 50, l’industrie automobile commençait à prospérer dans le monde entier. Posséder une voiture représentait pour beaucoup un rêve qui allait devenir réalité. En effet, en 1955, l’Allemagne produisait déjà la millionième Coccinelle  Volkswagen. Connue localement sous le nom de « Knutschkugel » (que l’on pourrait traduire par « un endroit où s’embrasser »), elle devint populaire bien au-delà des frontières allemandes si bien que sa production a très vite été élargie à l’échelle mondiale.

Au même moment, on observait une hausse surprenante de la demande en peintures automobiles. C’est ce qui a donné une idée à l’un des employés de l’entreprise de fabrication de peintures Herberts basée à Wuppertal, en Allemagne. Gerhard Rieger, un salarié de 22 ans, qui venait tout juste de terminer un stage, a présenté son projet de création d’une nouvelle gamme de produits pour la réparation automobile lors d’une conférence organisée pour les distributeurs. Ces derniers se sont montrés enthousiastes, mais chez Herberts, son idée a été accueillie avec réticence. Le département de recherche et développement était plutôt sceptique, cependant, Gerhard Rieger n’a pas perdu espoir et a reçu, de manière surprenante, le soutien du chef d’entreprise, le Dr Kurt Herberts, qui a donné son aval pour la mise en œuvre de ce nouveau projet.

Standox Autolack Original

La famille de Kurt Herberts travaillait dans le secteur des revêtements depuis plusieurs générations. En 1866, son grand-père a fondé une usine de peinture à Barmen, en Allemagne, qu’il a ensuite léguée à ses fils en 1901. En 1927, Kurt Herberts a pris la direction de l’usine et Herberts est alors très vite devenu l’un des plus grands fabricants de peintures automobiles allemands. Deux projets très intéressants méritent d’être mentionnés : Herberts a fourni la peinture appliquée sur le célèbre dirigeable nommé Graf Zeppelin et sur le Do-X, le plus grand hydravion jamais construit.

La peinture pour réparation automobile lancée sur le marché en 1955 par Herberts sous le nom de Standox (une association entre « Standoil », une matière première utilisée dans la fabrication de la peinture, et « oxydative » qui signifie séchage) a remporté un tel succès que son nom a rapidement été choisi pour désigner une gamme complète de produits. À l’époque, le slogan publicitaire était « Standox –  Des peintures fidèles aux originales » car les peintures pour la réparation automobile se distinguaient par leurs excellents contretypages de teintes identiques aux peintures d’origine.

Standocryl Autolack

Étape importante menant à l’établissement de l’identité de la marque : à partir de 1960, tous les emballages comportaient le logo bleu de Standox en forme de « nœud papillon ». À partir de 1963, Standox a conféré à ses partenaires carrossiers le sceau « Notre Expérience Votre Assurance ». Au fil du temps, cette association d’ateliers de carrosserie de qualité, considérée au départ comme assez informelle, est devenue Repanet connu aujourd’hui comme étant un réseau de carrossiers exceptionnels qui couvre toute l’Europe.

Les problèmes rencontrés par les carrossiers étant plus ou moins connus par l’équipe de vente Standox, les innovations ne cessent de voir le jour : des nouvelles teintes par exemple en 1968 avec la peinture métallisée bi-couches, une nouvelle méthode « application en une opération » (dixit One Visit Application) en 1992, une nouvelle gamme de produits Exclusive Line lancée en 1995 , une nouvelle technologie UV Standoflash en 2007… La devise de la marque, disant qu’elle ne se contente pas de s’adapter aux évolutions du marché mais qu’elle s’efforce de les anticiper, résume toujours à ce jour l’identité de Standox.

Standoblue Bascoat 2010